Vous êtes ici : Accueil > Nos Activités > Sports Plein Air > Marche > Grande marche (comptes rendus) > Grande marche du vendredi 13 mars 2020 à partir de La Marolle-En-Sologne
Publié : 14 mars

Grande marche du vendredi 13 mars 2020 à partir de La Marolle-En-Sologne

Depuis la nuit des temps, il se prétend que le vendredi treize porte chance ; eh bien c’est vrai, nous l’avons constaté : ce vendredi 13 mars, ce sont un soleil radieux et une température très douce qui président à notre grande marche mensuelle. Quel réconfort après le sinistre hiver que nous avons vécu !
Ce matin-là, nous sommes trente-deux à prendre un départ aussi joyeux que bruyant près de l’église de La Marolle-en-Sologne, charmant petit village niché dans le Loir-et-Cher, à une quarantaine de kilomètres d’Orléans.
Nous avons à peine parcouru quelques centaines de mètres que la surprise nous cloue sur place : nous nous trouvons devant la grotte de Massabielle à Lourdes. Que s’est-il passé ? Nous serions-nous trompés de direction, le G.P.S. nous aurait-il joué des tours ? En fait, il s’agit d’une réplique érigée il y a plus de quatre-vingt-dix ans par un curé entreprenant, l’abbé Gallerand, qui rêvait d’instaurer un pèlerinage dans sa paroisse et qui est donc à l’origine de cette reconstitution d’un haut lieu de la chrétienté.
Stimulés par notre halte spirituelle, nous repartons d’un bon pas, bien que les chemins soient parfois boueux, même très boueux ! Mais les bois sont magnifiques, bordés tantôt de sapins, tantôt de chênes ; çà et là, de timides pervenches nous saluent poliment tandis que les ajoncs exhibent fièrement leurs fleurs d’un jaune éclatant. Quelques oiseaux pépient gaiement, les papillons font leurs premières sorties, c’est un régal que de parcourir ces sentiers de Sologne d’où nous apercevons de superbes propriétés aux noms cocasses ou poétiques : le château de la Giraudière, Montcollier, Montecloche, les Fontenis......
Bientôt, nous arrivons à Villeny, autre village très pittoresque et là, nous nous installons sous une superbe halle toute récente (quelques-uns prétendent qu’elle vient d’être construite exprès pour nous, mais j’en doute) et nous nous livrons à une de nos activités favorites : le casse-croûte de dix heures et demie. Nous nous attardons quelques minutes, fascinés par de typiques maisons de briques, témoins du savoir-faire d’antan, puis nous reprenons vaillamment la direction de La Marolle, admirant au passage les multiples étangs qui s’offrent à nos regards, nous apitoyant sur le squelette d’une jambe de chevreuil et étudiant les traces d’animaux sauvages : celui-ci est-il un cerf ou un sanglier, ou encore une biche ? Que d’ignorance !
Et vers treize heures, après avoir parcouru dix-neuf kilomètres trois cents, nous sommes de retour à notre point de départ, ravis de notre périple et même pas fatigués !

Texte de Françoise Giffaut
Photos d’Alain Charderon et Françoise Giffaut

Utilisez le lien ci-dessous pour visionner ces photos

https://photos.app.goo.gl/krpPpiWLG2ttf1Sp6

Prochain rendez-vous
le vendredi 10 avril }


Rassemblement à 7 heures 15 à Montission

Retour accueil